Bien s’alimenter pendant la grossesse

Grossesse et alimentation

Si bien se nourrir est essentiel pour notre santé tout au long de notre vie, c’est encore plus vrai lorsque l’on attend un bébé.

Enceinte : peut-on manger de tout ?

Enceinte, il faut bien s’alimenter. C’est-à-dire privilégier la diversité et la qualité (sans pour autant manger pour deux !) :

  • ‘5 fruits et légumes par jour’ minimum, bio et de saison (fibres, vitamines, sels minéraux, anti-oxydants…) ;
  • de la viande blanche, du poisson et des œufs bien cuits (vitamine B12, fer, protéines, acides gras essentiels…) ;
  • des céréales (bio et complets) et des légumineuses (glucides) ;
  • des bonnes graisses : huiles d’olive, de noix, de colza, de lin… ;
  • des yaourts, du fromages, du beurre… (protéine, calcium…).

Quelques aliments sont cependant à éviter (risque de toxi-infection, présence de mercure…) voire à éliminer totalement en cas de non immunisation à la toxoplasmose.

régime grossesse
régime grossesse

 

Fromages / Les fromages à pâte molle et croûte fleurie (Brie, brillat-savarin, camembert, Coulommiers, Saint-Marcellin…). Les fromages à  pâte persillée (fourme d’Ambert, Gorgonzola, Roquefort, Saint-Agur, bleus d’Auvergne, de Bresse, de Gex, des Causses…), au lait cru (Beaufort, Brie de Meaux, Pont-l’Evêque, crottin de Chavignol, Mont-Dore, certains chèvres, gruyère râpé…) ainsi que les fromages à pâte molle non pasteurisés sont à éviter.

Poissons / Si l’Agence de la Santé Publique France recommande à la femme enceinte la consommation de poissons 2 fois par semaine minimum dont une portion de poisson gras (hareng, maquereau, sardine, saumon…), certains aliments de la pêche sont à éviter (présence de mercure) : bar, brème, brochet, carpe, dorade, empereur, espadon, flétan, lamproie, lotte, requin, thon…

Viandes, poissons et crustacés crus, peu cuits, marinés ou fumés : sushis, truite et saumon fumés, carpaccio ou tartare de bœuf, viande des grisons, tarama, etc.

Charcuterie / La consommation de charcuterie ne doit pas dépasser 50 g/j. Pour les femmes qui ne sont pas immunisées contre la toxoplasmose, la charcuterie non cuite (saucisson, jambon cru…) est à proscrire (comme les viandes crues et les crudités mal lavées). Les rillettes, pâtés, foie gras, mousses, produits en gelée… sont à éviter pour toutes les femmes enceintes (listéria).

Foie et produits à base de foie.

Œufs de poissons.

Œufs / A moins de consommer des œufs de votre poulailler ou extra-frais (et conservés à une température constante de 4°C), il est préférable de bien les cuire pour prévenir toute toxi-infection alimentaire : omelette, œufs durs, œufs au plats extra-cuits…

Café / Limiter la consommation à 3 tasses par jour (sans cigarette biens sûr !) et les boissons contenant de la caféine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *